Rechercher
  • William Berrebi

De quoi se nourrit le microbiote ?




Les prébiotiques sont des substances alimentaires (consistant surtout en polysaccharides à l’exclusion de l’amidon et oligosaccharides non digestibles par les enzymes humaines) qui nourrissent un groupe sélectif de microorganismes vivant dans l’intestin. Ils stimulent la croissance des bactéries à effet positif aux dépens des autres à effets négatifs.


A la différence des probiotiques, la plupart des prébiotiques sont utilisés comme ingrédients alimentaires dans les biscuits, les céréales, le chocolat, la pâte à tartiner et autres produits alimentaires, par exemple. Les prébiotiques les plus communs sont : l’oligofructose, l’inuline, les galacto-oligosaccharides, le lactulose, les oligosaccharides du lait maternel.


Le lactulose est un disaccharide de synthèse utilisé comme médicament dans le traitement de la constipation et de l’encéphalopathie hépatique.


L’oligofructose prébiotique se trouve naturellement dans de nombreux aliments tels que le blé, les oignons, les bananes, le miel, l’ail et les poireaux. Il peut aussi être isolé à partir de la racine de la chicorée ou être synthétisé par des enzymes à partir du sucrose. La fermentation de l’oligofructose dans le côlon possède un grand nombre d’effets physiologiques :


-         Une augmentation du nombre des bifidobactéries dans le côlon

-         Un accroissement de l’absorption de calcium

-         Une augmentation du poids des selles

-         Un raccourcissement du temps de transit gastro-intestinal

-         Eventuellement, une diminution du taux des lipides sanguins.



L’accroissement des bifidobactéries dans le côlon paraît bénéfique pour la santé, par la production de composés qui inhibent des agents pathogènes potentiels, en diminuant la teneur du sang en ammoniaque et en produisant des vitamines et des enzymes digestives.

0 vue

© 1990 - 2019 Docteur Berrebi William - Paris. Tous droits réservés - Mentions Légales